Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Start-up — Le 16 mars 2018

Bluecime garde l’oeil sur les skieurs

Fondée en 2015 par David Cuccolo, Bluecime a mis au point un système de surveillance pour les télésièges. Une solution unique au monde que la start-up a commencé à installer dans quelques stations françaises.

David Cuccolo, fondateur
David Cuccolo, fondateur © J.-M. Blache

Bluecime participe au Trophée "Start-up de l'année" du magazine Présences. Vous avez jusqu'au 26 novembre pour voter. Le gagnant recevra son trophée lors de la Nuit de l'économie le 13 décembre prochain. #TropheesPresences

Bluecime est née du besoin des exploitants de remontées mécaniques de sécuriser l’embarquement des télésièges, explique David Cuccolo. J’ai donc imaginé une solution que nous avons testée auprès de la station de Valmorel lors de l’hiver 2014-2015.” Le principe ? Une caméra installée au départ du télésiège, capable de capter le siège en mouvement et de vérifier la bonne fermeture du garde du corps.

“La solution est moins simple qu’elle n’en a l’air, reprend le PDG. La caméra doit être capable de prendre des images dans n’importe quelles conditions météo et lorsque l’appareil est en mouvement. Nos logiciels analysent ensuite ces données et envoient une alerte sonore et lumineuse à l’opérateur. Des panneaux communicants avertissent également le skieur.”

Une meilleure détection grâce à l’intelligence artificielle

Bluecime équipe actuellement quatre stations : Valmorel, La Rosière, Avoriaz et Orelle. La saison hivernale qui s’annonce bonne en termes d’enneigement devrait inciter les domaines skiables à investir dans ce type d’équipement. Bluecime travaille déjà à une autre version de son dispositif, intégrant l’intelligence artificielle : “Chaque cas est différent, précise David Cuccolo. Le modèle du télésiège, le site, le niveau d’ensoleillement, l’environnement, les conditions météo, le comportement même du skieur interfèrent sur les données. Notre solution doit pouvoir s’autoréguler grâce à l’intelligence artificielle.”

La start-up collabore pour cela avec Gipsa Lab (Grenoble), le laboratoire Hubert-Curien (Saint-Étienne), Valmorel et Sofival, dans le cadre d’un projet labellisé par Minalogic et qui a obtenu un financement du FUI (Fonds unique interministériel).
F. Combier
 

Infos clés

  • Solutions de traitement d’images
  • Montbonnot
  • 7 salariés
  • CA 2017 : 60 k€

A savoir

  • Bluecime espère équiper au moins 50 % des domaines skiables français et reçoit déjà des requêtes de la part d’autres pays.

Source : Bluecime

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner