Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Experts — Le 6 mars 2019

Charges financières : une déduction plus simple, un calcul plus complexe

© AdobeStock

Parmi les grandes mesures 2019 qui impactent la gestion de l’entreprise figure la déduction des charges financières sur le résultat avant impôt. Celle-ci est ramenée à 30 %, ou au maximum à 3 M€. Cette modification intervient dans le cadre d’une harmonisation européenne. Il s’agit aussi d’une simplification a priori : les entreprises dont le montant des charges financières excédait ces 3 millions pouvaient jusqu’ici déduire jusqu’à 75 % de cette somme. Ce qui les encourageait à se financer par l’endettement plutôt que par fonds propres. Cet endettement permettait notamment de déduire des intérêts conséquents et réaliser des économies sur l’impôt sur les sociétés. “La loi de finances 2019 instaure un mécanisme unique de déduction à 30 %. Mais les nouvelles règles substituent au résultat avant impôt une nouvelle notion d’Ebitda fiscal, particulièrement délicat à calculer. Ce qui va rendre plus difficile encore de savoir si une entreprise peut ou non bénéficier de cette déduction de charges financières”, commente Isabelle Courbière, du cabinet Mazars.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner