Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Loisirs — Le 7 février 2019

Le col de Porte trace sa nouvelle voie

La station familiale de Chartreuse entame sa quatrième saison sous la férule de l’entrepreneur Didier Bic, qui compte bien stimuler son attrait touristique.

Didier Bic mise sur le développement de la station © E. Tolwinska

Il a commencé fin 2015 par la remise en état des remontées mécaniques, le développement du snowpark et l’acquisition d’un engin de damage, pour conforter l’enneigement et le confort des pistes. Didier Bic, passionné de montagne et dirigeant des dameuses Kässbohrer France, se souvient : “Nous avons aussi débroussaillé la piste de Chamechaude pour en faire une vraie descente, remplacé un téléski par un tapis pour varier les activités… Un investissement total de 200 k€ lui a été consacré, dont 40 000 par souscription.” La petite station du col de Porte retrouve ainsi peu à peu les ors (blancs) de son passé, dans un contexte de réchauffement climatique qui force à l’adaptation.

Des séminaires résidentiels

Faire de ce site chargé d’histoire une destination touristique constitue un vrai pari, et Didier Bic le sait, tout ne se jouera pas uniquement sur les pistes. D’où l’acquisition du restaurant des Trois Sommets, qui domine le champ de neige de la Prairie, pour l’intégrer dans une vision globale. Déco refaite, nouveau chef, carte orientée produits frais de saison, wifi gratuit, et un réaménagement à suivre pour accueillir aussi les séminaires d’entreprises et les associations. “Au-dessus de l’établissement, la transformation en gîtes qualitatifs de la dizaine d’appartements garantira une offre résidentielle”, pointe Didier Bic. Cette dynamique est amplifiée par les projets de la commune de Sarcenas, qui a racheté l’hôtel Cartusia, près du stade de biathlon, pour y abriter notamment une Maison de la montagne, une salle hors-sac et un espace pour les moniteurs.
R. Gonzalez

Infos clés

  • Exploitation des remontées mécaniques (Les Portes de Chamechaude) et restauration (Le Cairn de Chartreuse)
  • Sarcenas
  • 24 intervenants au total
  • CA 2018 : 200 k€

A savoir

  • À plus long terme, une retenue collinaire sécurisera le début de saison, pour cette station qu’on appelait jadis le “grenier à neige” de la Chartreuse.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner