Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Loisirs — Le 8 février 2018

Bain de vitamines pour l’office de tourisme de Grenoble-Alpes Métropole

Plus de 40 ans après sa construction, l’établissement s’est offert une campagne de rénovation, à la fois technique et esthétique, pour mieux défendre les couleurs de son territoire.

Une vaste offre de produits de l’Isère est disponible dans la nouvelle boutique agrandie.
Une vaste offre de produits de l’Isère est disponible dans la nouvelle boutique agrandie © F. Ardito

Avec les nuances changeantes d’orange et d’ocre qu’il arbore sur ses façades, l’office de tourisme de la Métropole de Grenoble a fière allure. Un nouvel habillage signé du plasticien Hervé Frumy, validé par l’architecte des Bâtiments de France : “Tout en valorisant le site, il fallait veiller à la cohérence avec l’environnement urbain”, explique Yves Exbrayat, directeur de l’office de tourisme. Cette métamorphose visuelle signale aussi d’importants changements à l’intérieur. L’établissement a en effet repensé l’organisation de son hall principal, pour un accueil optimisé, en termes d’accessibilité comme de confort thermique. Valorisée et agrandie, la boutique se taille la part du lion dans ces 550 m2. En particulier, une nouvelle gamme de produits, dessinés par l’agence grenobloise Prisme, trône sur les rayons, affichant des slogans malicieux ou bien estampillés du cinquantenaire des JO : t-shirts, mugs, porte-clés...

Une fréquentation en hausse

“La boutique marche de mieux en mieux et nos ventes sont en hausse de près de 30 % en 2017, pour atteindre 260 k€”, se réjouit Yves Exbrayat. Qui annonce d’autres chiffres positifs : un bond annuel de 40 % de la fréquentation des visites guidées et une progression globale de 10 % du nombre de personnes durant la saison estivale. Soit plus de 100 000 accueils dans l’un des cinq bureaux d’information touristique du territoire métropolitain en juillet-août. L’intégration de la Maison de la montagne début 2017 a sans doute aussi contribué à cette affluence. De nouveaux portiques, fraîchement installés, vont justement affiner les comptages : “Jusqu’ici, seules les personnes qui demandaient un renseignement au guichet étaient comptabilisées. Désormais seront aussi intégrées celles qui récupèrent des brochures en libre service”, explique Yves Exbrayat. La multiplication des supports numériques tels qu’écrans et bornes tactiles leur offrira de l’information, même en dehors des heures d’ouverture.
R. Gonzalez

A savoir

Coût des travaux : 1,34 M€, répartis entre la Ville de Grenoble (52 %) et la Métropole (48 %).

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner