Aller au contenu principal
Classement — Le 15 décembre 2016

Leader de l'année 2016 : Hardis Group l'ambition d'un leader !

Croissance de 11 % en 2015 et de 20 % attendue en 2016, hausse des effectifs de 20 % en un an… le troisième éditeur régional et numéro un français des solutions logistiques prend son envol. Récit de l’ascension par Nicolas Odet, directeur général et Yvan Coutaz, directeur général adjoint.

© JM Blache Hardis Group : leader de l'année 2016

Racontez-nous cette fameuse année 2015…
Nicolas Odet :
Nous avons, à ce moment-là, acté le succès du plan de développement précédent : la hausse de chiffre d’affaires, des effectifs et l’amélioration de la profitabilité ont été au rendez-vous grâce à la pertinence de la vision définie trois ans auparavant et à l’engagement de nos équipes. 
Les quatre secteurs sur lesquels nous avions misé : – manufacturing, distribution, assurance et banque, logistique – étaient manifestement les bons. Et dans ces domaines, Hardis Group a su capitaliser de vrais savoir-faire métiers !
Yvan Coutaz : Une enquête lancée auprès des collaborateurs a montré que 85 % d’entre eux étaient fiers de travailler chez Hardis Group. Et près de 90 % nous encourageaient à poursuivre sur ces axes. Au vu de ces indicateurs qui étaient tous au vert, ces quatre marchés sectoriels ont été de nouveau retenus dans notre plan stratégique 2016-2018.

Quelle ambition contient la nouvelle stratégie à trois ans ?
NO :
La première est de nous affirmer comme une entreprise où il fait bon vivre, selon le référentiel “Great place to work”. C’est fondamental pour attirer les talents et les fidéliser. Nous avons eu à recruter près de 120 personnes en un peu plus d’un an. Cela a été possible grâce à une bonne marque employeur. Mais renouveler et continuer à recruter fortement l’effectif nécessite aussi de réussir la greffe dans une entreprise qui vit une transformation majeure. Notamment, une de nos priorités sera de totalement repenser l’agencement des locaux, en instaurant davantage de salles de créativité, d’espaces de convivialité… Nous avons déjà procédé à ces aménagements pour la R&D à Seyssinet-Pariset. Nous allons déployer ce modèle à l’ensemble des sites Hardis Group d’ici 2018. Cet objectif s’est aussi traduit par un investissement très important en formation.
YC : Le deuxième axe est l’ouverture, qui comprend bien sûr l’international. C’est véritablement un objectif fort. Il se concrétise en 2016 grâce à nos clients et aux intégrateurs qui nous emmènent déjà sur les marchés extérieurs (Belgique, Pays-Bas, Espagne, Italie, Pologne, Russie, Afrique du Sud…). Nous étudions également le fait de nous implanter directement dans certains pays stratégiques. 

L’innovation n’est pas en reste…
NO :
C’est le troisième volet du plan, avec même une volonté de pratiquer l’open innovation. Comment Hardis Group sélectionnera ses projets ? Ils devront adresser quatre critères. Un objectif de communication, ce qui a été le cas par exemple du drone inventoriste (ndlr : drone chargé d’automatiser les inventaires dans les entrepôts logistiques), qui s’est révélé extraordinaire dans le dialogue avec les grands comptes. Il est maintenant en cours d’industrialisation. Puis un objectif de business bien sûr ; d’apprentissage ensuite pour les collaborateurs ; et enfin de collaboration à l’intérieur de l’entreprise et avec des acteurs extérieurs. La marque Watthealth, qui nous positionne sur les solutions de sport-santé connectée et fait déjà l’objet de plusieurs partenariats, s’inscrit exactement dans cette perspective. Elle intéresse les sociétés d’assurance, les mutuelles, et plus largement les entreprises qui souhaitent fédérer leurs collaborateurs autour de challenges sportifs. 

Votre réussite, qui se traduit par un fort taux de rentabilité, est incontestable. À quels facteurs clés de succès l’attribuez-vous ?
NO :
La projection à 1000 collaborateurs et 93 M€ de chiffre d’affaires, initialement prévue pour 2018, pourrait en effet être atteinte dès 2017. Hardis Group bénéficie clairement d’un alignement des planètes : les enjeux de transformation numérique sont considérables dans les secteurs que nous avons ciblés, notre produit Reflex pour la supply chain est clairement leader du marché, et nous multiplions les partenariats avec des intégrateurs et acteurs référents. 
Notre activité logistique a progressé de 30 % en 2015, et nous anticipons encore une croissance à deux chiffres, notamment grâce à l’international qui représente déjà 20 % de l’activité. Tout cela crée une dynamique nouvelle, valorisante en termes de RH et visible pour nos clients qui nous confient de plus en plus de chantiers passionnants. La clarté de notre projet séduit !
E. Ballery

Infos clés

  • Entreprise de services du numérique et éditeur de logiciels
  • Création en 1984 par Christian Balmain et trois associés
  • CA 2015 : 68,8 M€ (+11 % par rapport à 2014)
  • CA prévisionnel 2016 : 80 M€
  • Effectifs : 850 collaborateurs à fin 2016 (720 en 2015), dont plus d’une centaine actionnaires de l’entreprise.
  • Cinq sites en France : Grenoble, Lyon, Nantes, Paris, Lille
  • Siège : Seyssinet-Pariset

A savoir

  • Hardis Group a formé 100 % de ses managers et 50 % de ses collaborateurs en 2015 pour devenir à terme “Great place to work”.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Language
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner