Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Aménagement — Le 25 janvier 2018

Aéroport Grenoble-Alpes-Isère : 50 ans, des JO à aujourd’hui

Inauguré le 2 janvier 1968 pour les Jeux Olympiques d’hiver, l’aéroport de Grenoble-Alpes-Isère, sur la plaine de Bièvres, a fêté ses 50 ans lors d’une soirée réunissant les principales forces vive du département. Le 3e aéroport régional a enregistré l’an dernier 346 000 passagers.

Aéroport Grenoble-Alpes-Isère
© AdobeStock

« La ligne Grenoble-Paris a d’emblée été un succès, rappelle Jean-Claude Peyrin, vice-président en charge des transports et des déplacements au sein du Département. En 1989, elle assurait encore l’essentiel du trafic avec 288 000 passagers transportés sur cette liaison. A partir de 1997, elle connaît cependant une chute de fréquentation avec l’arrivée du TGV et le changement de stratégie de la part d’AirFrance. La ligne ferme définitivement en 2004. » Entre temps, le département décide de développer une activité low-cost. En 2014, l’aéroport Grenoble-Alpes-Isère enregistre une fréquentation de 320 000 passagers par an. 

Une activité estivale qui compte

En parallèle, la construction en 2016 d’un terminal d’affaires va relancer l’activité. « Cette clientèle d’affaires constitue une faible part en volume mais une part forte de l’activité économique », explique Jean-Claude Peyrin. Sur les 346 000 passagers l’an dernier (en progression de 13% par rapport à 2016), l’aéroport enregistrait 5000 touriste d’affaires. Par ailleurs, depuis deux ans, RyanAir assure un trafic important l’été qui vient compléter l’activité hivernale des vacanciers en transit vers les stations de ski. Le Département vient d’ailleurs de renouveler cette année son partenariat avec la compagnie afin d’assurer trois rotations Grenoble-Londres entre le 2 avril et le 26 octobre. La clientèle anglaise notamment, adepte des sports d’hiver, pourra ainsi découvrir l’offre estivale des stations et profiter des autres lieux touristiques du département. 

« Grenoble est aujourd’hui le 3e aéroport de la Région Auvergne-Rhône-Alpes après Lyon et ses 9,5 millions de passagers et Clermont-Ferrand (400 000 passagers). Nous sommes dans une dynamique positive de croissance et nous avons une vraie volonté de développement. Ainsi nous sommes actuellement en négociation pour investir 20 M€ jusqu’en 2023 afin de rénover les infrastructures. »

F. Combier


 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Language
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner