Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Services — Le 13 décembre 2017

J’ai créé mon entreprise à 14 ans

Gérant fondateur de PhpNet France, société spécialisée dans l’hébergement mutualisé, Thibaud Grangier, 32 ans, a bâti les fondations de sa future entreprise dès l’an 2000.

Thibaud Grangier, des serveurs high-tech aux champs.
Thibaud Grangier, des serveurs high-tech aux champs © F. Ardito

“Le langage de programmation php commençait à émerger à ce moment-là. Vers 13-14 ans, curieux de tout, j’avais créé un site qui donnait des cours d’informatique aux particuliers. Et face à l’engouement croissant des visiteurs, je me suis décidé à lancer un service gratuit d’hébergement, avec des PC déclassés que ma mère, professeur, récupérait au lycée. Mais bientôt, j’étais bloqué par la bande passante. J’ai donc monté un partenariat avec un cybercafé parisien : eux avaient besoin d’un hébergement pour leur site et moi de leur bande passante inutilisée. C’est sans doute cet esprit communautaire et de partage, typique de cette époque, qui m’a porté. En même temps, j’ai commencé à professionnaliser mon service : je passais beaucoup de temps à écouter mes clients, à cerner leurs besoins, et du coup l’hébergement est devenu payant. J’ai donc créé une association, Phpnet, à 16 ans. Mais ce statut s’est vite révélé insuffisant, puisque j’avais dépassé au bout de six mois le plafond légal de 38 000 euros de chiffre d’affaires. Le jour de ma majorité, j’ai lancé la SARL Phpnet France.

Des aides précieuses pour surmonter les moments de doute

C’est mon comptable qui s’est chargé de déposer les statuts au RCS. J’ai passé mon bac techno, me suis inscrit à l’IUT mais j’ai dû me rendre à l’évidence : je ne pouvais pas concilier les études et la gestion de l’entreprise. Je faisais tout : de l’administration systèmes et réseaux à la hotline en passant par les dossiers clients et la présence sur les forums, 15 heures par jour. Aux centaines de sites de particuliers se sont ajoutés des sites vitrines de PME et des associations. Et en 2006, j’ai embauché mon premier salarié, qui fait toujours partie de l’équipe, ainsi qu’un apprenti. Au début, les serveurs étaient à Paris, et je devais y monter au moins une fois par semaine. Le data center n’était pas bien géré, nous avons donc fait construire notre propre salle fin 2007, en tirant les câbles nous-mêmes. Le deuxième data center est en place depuis 2016. 

Plus de 50 000 sites hébergés

Tous les investissements ont été réalisés en autofinancement. L’entreprise emploie aujourd’hui 15 personnes et continue de progresser de 10 à 15 % par an. Phpnet France élargit en permanence sa gamme de services dédiés, pour des entreprises de toute taille. Nous hébergeons plus de 50 000 sites pour 15 500 clients, parmi lesquels un ministère et l’INA. Je n’ai pas trop eu le temps de regarder en arrière, je me suis laissé happer. Mais l’entreprise m’a permis de réaliser un “vieux” rêve : devenir exploitant agricole. Depuis deux ans, je cultive des pommes de terre en Haute-Saône, sur trois hectares environ. Des variétés rares qui commencent à intéresser les supermarchés. J’ai la tête dans le cloud, mais les pieds sur terre !”
Propos recueillis par R. Gonzalez

Infos clés

  • Hébergement
  • Grenoble
  • 15 personnes
  • CA 2017 : 1,4 M€

A savoir

  • J’ai eu des moments de doute face à cette rapide montée en puissance, mais j’étais épaulé par mon comptable et mes parents, depuis le début.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner