Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Industrie — Le 11 avril 2018

Euromag s’attire de nouveaux succès

Le fabricant d’aimants permanents pour l’industrie a confirmé en 2017 sa bonne santé. Sa croissance à deux chiffres résulte d’un repositionnement sur un marché de niche, soutenu par un renforcement commercial et de nouveaux investissements.

Nicolas Dubois, directeur général d’Euromag, fournit les marchés exigeants du médical, du spatial, de l’aéronautique… © E. Tolwinska

Comme les aimants permanents préservent toutes leurs caractéristiques magnétiques au fil du temps, leur fabricant Euromag, malgré les soubresauts de son histoire, n’aura jamais tout à fait perdu le nord. Après une dizaine d’années en redressement judiciaire, l’entreprise, issue de la scission d’Ugimag, a retrouvé à partir de 2013 les chemins de la croissance, puis de la rentabilité. Les fruits d’une stratégie de niche, opérée sur des marchés à relativement faibles volumes.

Euromag se concentre aujourd’hui sur deux principaux types de produits : les aimants en alliage aluminium-nickel- cobalt (Alnico), les seuls à conserver leurs propriétés au-delà de 500 °C, et les aimants souples pour les fabricants de “magnets”, ceux-là mêmes qui ornent les portes de nos frigos. “Nous sommes fabricants d’aimants, c’est ce qui fait que nous sommes encore là, en nous attachant à la qualité et au sur-mesure”, appuie Nicolas Dubois, directeur général d’Euromag.

Investissements et embauches

Les aimants Alnico trouvent leurs applications dans les machines-outils, le médical, le spatial et l’aéronautique. Pour le fournisseur d’équipements industriels Staubli Faverges, Euromag a produit en 2017 pas moins de 200 000 pièces et devrait encore en fournir autour de 230 000 cette année. “Nous leur sortons 6 000 aimants par semaine, triés à l’unité et à la main”, poursuit Nicolas Dubois. Euromag profite de cette embellie prolongée pour structurer ses équipes, avec l’embauche récente de deux technico-commerciaux et d’un acheteur. L’entreprise a également mis en place un négoce de produits complémentaires afin de maîtriser ses marges.

Autre signal positif, Euromag déploie ses efforts d’équipement : modernisation de l’installation électrique des fours de fonderie, appareillages de contrôle des valeurs magnétiques, etc. Des investissements pour l’avenir, conjugués à des procédés innovants de retraitement du cobalt (matériau rare et cher) et, bientôt, une nouvelle gamme d’aimants Alnico.
R. Gonzalez

Infos clés

  • Production d’aimants permanents
  • Crêts-en-Belledonne
  • 48 personnes
  • CA 2017 : 7,6 M€ (+ 13,5 % par rapport à 2016)

A savoir

  • Euromag réalise 35 % de ses ventes à l’export, principalement en Europe de l’Ouest, et jusqu’en Asie grâce à des clients français qui y sont implantés.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Language
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner